Casa Martina Bed & Breakfast


Vai ai contenuti

Menu principale:


Ferme


La Ferme Casa Martina


créée en Mars 2009 afin de promouvoir un passe-temps.
Pour conserver les espaces verts de pelouse et de bois
qui entourent la maison
nous avons acheté des moutons et des chèvres et des anes.
Les sols bien fertilisés naturellement conduit en quelques années la croissance vigoureuse de
arbres fruitiers, adaptées à des conditions climatiques locales: kiwi, pommes, prunes, figues, cerises, noix et autres.
Des cultures particulièrement appropriés sont ceux de baies sauvages
donc nous avons planté des rangées de groseilles, framboises, mûres, groseilles, fraises, et les bleuets au-dessus d'environ 2000 mètres de terrain.
Quelques ruches fournissent la plus efficace pollinisation et nous donner une petite quantité de miel excellent.
Pour récupérer une forêt de châtaigniers laissé à lui-même depuis plus de quarante ans, évitant ainsi les problèmes d'érosion des sols
nous sommes engagés à couper les mauvaises herbes des arbres, sèches ou malades, que nous utilisons pour alimenter cheminées modernes à haut rendement énergétique.
Certaines poules grattent dans l'herbe et nous donner des œufs destinés à la consommation.
Il a été décidé alors de transformer un lopin de terre en pépinière forestière, mais s'il arrive que les renards s'occuper des poulets, des chèvres et des moutons, des cerfs durant le rude hiver ils se sont nourris de ces petits plants.
Mais cela est encore au bas du jeu de la vie.
Dans la conviction que la seule forme d'agriculture sur les terres comme celles-ci est celui de la multi-fonctionnalité, il a été décidé de se diversifier, mais a continué à pratiquer les cultures traditionnelles.
Ne peut pas le dire en termes de quantité et de prix, donc tout ce qui reste est le consommateur final,
avec un produit de niche, traitées et souvent consommés à la ferme.
Fruits, confitures, miel, fromage sont vendus directement à la ferme et utilisé dans le petit agritourisme in famille.




Dans une poésie en dialecte dédié à Piassa Martina dit:
gh'è n'è mia u che al sé lamentà…
co la so brina, i se pèrd mia de coragio…
la zèt a l'è fortà e la gh'à carater, i mola mia, i è tacàcc a la so tèra.



Torna ai contenuti | Torna al menu